Marché de l'emploi des développeurs en France


#1

Comment décririez-vous le marché de l’emploi des développeurs en ce moment ?
Est-il facile de trouver de l’emploi ? Quels critères de choix aident ou, au contraire, pénalisent ?


A propos de la catégorie Job
#2

Il semblerait que faire mention d’une certification OpenClassrooms sur son CV puisse pénaliser légèrement.

Sinon, plus sérieusement, le développement mobile a vraiment l’air d’être en vogue.


Intérêt des certifications
#3

En ce qui me concerne, il y a beaucoup d’emplois Rails et Angular à Paris, honorablement rémunéré, mais je galère à trouver quelque chose à 35h ou moins.

Le critère qui aide : un projet sur github mené en TDD.


#4

En province, j’ai l’impression qu’il est difficile de trouver du travail pour un développeur expérimenté. On demande trop cher :). Il est de bon ton d’être jeune, pas cher et de ne pas compter ses heures. Je ne sais pas si la compétence intervient réellement.

Attendez, je viens de troller à non ?

Difficile également de sortir du carcan .net, java.


#5

Globalement les quelques réponse ici reflètent une bonne partie de la réalité. Même si cela peut ressembler à du troll. :)


#6

Pas d’accord pour le coup :) En province y a beaucoup d’offres PHP par exemple (Symfony2 généralement).

La d’accord :) En revanche, je trouve qu’on peux assez vite monter en salaire si on est bon.

Après faut pas s’étonner que beaucoup de devs soient freelance. Les revenus sont beaucoup plus importants en général (même en province on peut exercer des tarifs parisiens par exemple)


#7

J’ai un peu de mal à comprendre la nécessité d’avoir du code sur github pour être recruté …

Ok, c’est plus simple de voir la qualité du code produit si l’on est dessus … mais je pense quand mm qu’une minorité de codeur peuvent se permettre de diffuser du code pro …


#8

Effectivement, j’aurais pu citer PHP qui semble être la techno idéale pour sous payer les développeurs (même si franchement PHP c’est ni mal, ni simple). J’ai également oublié l’indémodable Cobol qui a toujours la côte.


#9

Je contribue beaucoup sur github. L’idée n’est pas de publier les projets professionnels pour lesquels tu as été payé, bien évidemment, mais de montrer que tu t’intéresse à certains ecosystèmes techniques EN PLUS de ta stricte mission professionnelle. Ce n’est pas une nécessité du tout, mais c’est un bon argument fasse à un recruteur.

Evidemment, c’est plus facile quand on est indépendant, car on a parfois du temps libre pour le faire.


#10

Pour répondre à la question initiale, ce que je constate paradoxalement c’est qu’il plus facile lorsque le marché en tendu de trouver un emploi. En effet dans ces conditions la sélection est plus présente et il est alors, pour une personne compétente (sachant communiquer et démontrer son aptitude) relativement aisé de faire la différence.

Pour être plus précis, il reste toujours très difficile de trouver de bons développeurs, alors que les missions, les technos sont de plus en plus nombreuses (et complexes quelques fois) . Les exigences cotés clients ou employeurs ne cessent augmenter, en face lors de recrutement je rencontre toujours de plus en plus de personnes qui ne sont pas en adéquation avec la position de développeur.

Une très très infime partie des profiles rencontrés, ont les qualités d’un développeur. Et la première des qualités que je recherche c’est la motivation.

En conclusion, pour moi le contexte est favorable pour toute personne “motivée”.


#11

Ici au Luxembourg on galère grave à trouver des développeurs Rails juniors ou seniors, pourtant les salaires et la fiscalité sont plus intéressants qu’en France.

D’ailleurs si y’a des personnes intéressées, n’hésitez pas !


#12

C’est vrai mais j’ai envie de vous dire est ce que la partie employeur sait motiver ? (Dites moi où est la motivation d’un emploi sous payé où il faut faire mine de ne pas avoir de vie en dehors du code ? Je caricature à peine en ce qui concerne la province)