Quelles compétences aujourd'hui pour un développeur front-end ?

Salut,

J’ai obtenu mon BTS cette année et je m’oriente dès la rentrée vers une licence pro axée sur le développement web, comme vous l’aurez compris, je souhaite me spécialiser dans ce domaine, mais je me pose une question.

Mon objectif professionnel est de devenir intégrateur web (développeur front-end comme vous préférez) et je voudrais savoir si, selon-vous, aujourd’hui, le métier est encore centré seulement sur l’intégration ou alors il peut être demandé d’avoir des compétences en développement back-end ?

En gros, le travail d’un intégrateur dans une agence web est-il toujours l’intégration de maquettes ou il faut dès aujourd’hui s’attendre à ce qu’un dev front-end ai les compétences d’un dev back-end et inversement ?

J’espère que tout cela est clair, merci pour vos réponses.

1 J'aime

Bonjour,

J’estime que dans le métier de développeur, il ne faut surtout se mettre des œillères et se dire je vais travailler dans ce domaine, cette technologie, etc… Car on ne sait pas comment va tourner le monde.

Dans un projet, tu peux avoir une équipe de front-end et une de back-end (de la même entreprise ou avec notion de partenariat/sous-traitance). Dans ce cas, tu peux ne faire que du front-end. Mais tu peux aussi tomber dans des projets où tu fais les deux parties. Je parle de projets et non d’entreprise, car la stratégie peut changer dans l’entreprise, soit par évolution de la stratégie globale, soit par projet.

Je te conseille alors de continuer à te documenter sur les technologies back-end, savoir ce qu’il se fait. Déjà, tu comprendras mieux ton environnement, et surtout, si jamais tu devais changer ton orientation (pour diverses raisons), tu ne seras pas perdu. Tout ça est aussi vrai pour un développeur back-end qui doit s’entretenir en front-end.

Mon avis personnel, basé sur rien, sauf mon intuition, c’est que le métier front-end va de plus en plus disparaître au profit des besoins back-end qui vont se complexifier (avec les machine learning, les stream batchs, etc.). Avec les frameworks qui sortent (ex: Angular 2, bootstrap, web components), et les possibilités de créer et utiliser des bibliothèques de composants, l’application de thèmes, etc. Je pense que le développement front-end va de moins en moins être utile car déjà réalisé. Mais je te rassure, ce n’est mon avis personnel, surement influencé par mes propres goûts. :)

Voilà, en espérant avoir répondu à la question.

3 J'aimes

Merci pour ta réponse, je pense aussi qu’il ne faut pas se mettre d’œillères dans ce milieu, même si je voyais plutôt les choses dans le sens ou un développeur spécialisé dans son domaine est en théorie meilleur qu’un développeur moyen dans plusieurs domaines.

Maintenant c’est vrai qu’il peut être utile d’avoir des connaissances dans le back-end (sans forcement être une bête dans les deux domaines) pour certains projets professionnels ou pour une éventuelle reconversion.

En tout cas, merci de m’avoir éclairé et d’avoir donné ton point de vue (un peu triste du coup) sur le métier, d’ailleurs si d’autres ont des points de vues différent n’hésitez pas à me répondre ;)

Attention, ce n’est pas ce que j’ai dit (ou voulu dire). On peut être spécialiste dans un domaine et avoir des connaissances à côté ! Un spécialiste J2EE qui en fait à 99% peut avoir besoin de faire du JS à 1%, pour pouvoir corriger des bugs mineurs, ajouter quelques trucs, sans pour autant qu’il ait une compétence réelle, reconnue (dans le CV) dans le domaine.

Je suis développeur back-end donc mon avis vaut ce qu’il vaut.

Tu peux bien évidemment être développeur spécialisé front-end, je travaille au sein d’une équipe où les rôles sont fortement segmentés : développeur back et développeur front. Par contre comme le dit @kneelnrise reste quand même à l’affut de ce qui se passe au niveau back, sans pour autant le maitriser. Car tu devras un jour ou l’autre interagir avec.

Après j’ai l’impression qu’en ce moment la mode c’est le développeur “full-stack”. Je pense que certaines boites voient ce développeur comme le messie et une économie à faire.

Mais pour en revenir au sujet, je pense qu’un bon développeur front-end doit impérativement maitriser le JS. Par là je veux dire qu’il doit comprendre ces principes fondamentaux (prototypage et co) et ces limites. Savoir utiliser JQuery ou Angular n’est pas suffisant.

Ensuite il faut que tu restes à l’affut des évolutions à venir au seins de normes web (HTML5, CSS3, ecmascript 6) car ca bouge beaucoup en ce moment.

Néanmoins je pense que le dev front a de beau jour devant lui, même si le backend devient de plus en plus complexe. Les attentes clientes et les applications le deviennent aussi et l’exploitation d’une API pour la rendre affordante est devenu un art.

2 J'aimes

Si tu veux vraiment faire du Front Spécialise. Il faut non seulement que tu saches programmer du JS mais aussi faire un peu de Photoshop, une expérience dans le mobile, un peu d’animation. Il ne faut pas que du code mais aussi un peu cote artistique cela peut être un plus et même te différencier des autres.

Il faut aussi tu commences a rassembler beaucoup de ressources web sur les différents façons d’implémenter une interface web. Le minimum que est demande aujourd’hui c’est javascript + HTML + jQuery + Angular (cela commence devenir la mode en ce moment).

Apres comme dit plus haut, faire du front front c’est pas très vendeur. Et cela limite tes opportunités. Surtout que 90 % des entreprises demandent des moutons 5 pattes, même voir a 6 pattes. Apres le web front cela évolue plus vite que les autres trucs. Donc ce qu’on te dit la n’est pas vrai demain.

2 J'aimes

Ceci n’est que mon ressenti :

J’ai l’impression qu’il existe de moins en moins de demandes de dev front à proprement parler et de plus en plus de demande de dev front « ascendant quelque chose ». Je vois trois grandes familles, les dev front « techos » (profil fullstack), ceux marketeux (profil UX/UI) et artistiques (profil webdesigner). Il en existe peut-être d’autres et chacun de ces profils sont réversibles.

Paradoxalement, je pense que c’est une évolution vers la spécialisation et qui existe aussi dans les autres corps de métiers.
Simplement un dev front pouvait aimer le back et avoir une bonne compréhension de ce qui s’y passe, on considérait qu’il avait le même métier qu’un dev front avec une forte sensibilité artistique. Aujourd’hui les sociétés ont tendances à préciser « je cherche un dev front avec un bagage technique (Fullstack Sass, Git, JS …) »

Sans doute un peu flippant pour un Junior qui essaye déjà de bien connaître le dev front et qui fait bien de se concentrer dessus. Cependant, celui-ci élargira surement son champ de compétences en fonction des attentes de l’entreprise ou de ses prédispositions, parfois sans même s’en rendre compte.

Au final, pour moi une entreprise qui chercherait un dev fullstack junior maîtrisant le front, le back qui serait chef de projet de lui-même, ça n’est pas sérieux.
Par contre, le métier de dev Fullstack s’il est clairement défini par une entreprise comme étant un expert front (avec un minimum d’expérience donc) et ayant une forte sensibilité tech ( Git pas peur, JS au petit dej) ça me semble être une demande réaliste qu’une société sérieuse peux faire.

3 J'aimes

Hello @Sebdelaforet

Pour répondre à ta question oui mais le problème c’est qu’il existe la gravité, et ce workflow ne fonctionne pas. Travailler avec des maquettes statiques pour du contenu dynamique n’a aucune valeur : http://davidl.fr/blog/fin-psd.html

Mon conseil serait de connaître git & lire des livres.
Je pense que ce lien peut aussi t’intéresser http://davidl.fr/blog/metier-integrateur-web.html

Cheers!

1 J'aime

[quote=“bastienvinh, post:6, topic:1724, full:true”]
Si tu veux vraiment faire du Front Spécialise. Il faut non seulement que tu saches programmer du JS mais aussi faire un peu de Photoshop, une expérience dans le mobile, un peu d’animation. Il ne faut pas que du code mais aussi un peu cote artistique cela peut être un plus et même te différencier des autres.[/quote]

Ce n’est pas vrai, je suis développeur web spécialisé front depuis 3 ans et je n’ai jamais eu besoin d’un côté artistique ou de savoir utiliser Photoshop pour évoluer ou me distinguer. Les designers et les développeurs front sont très souvent dans deux équipes différentes, du moins pour les gros projets. Pour des sites vitrines dans de petites agences web, on peut mixer les deux, mais on ne va jamais demander à un designer de maîtriser un framework JS.

Intégrateur est un mot très réducteur comparé à développeur web front-end qui aujourd’hui englobe un très grand nombre d’aspects. On délocalise de plus en plus une partie de la logique back-end au front-end (voire l’uniformiser totalement comme avec Meteor ou autres solutions “isomorphic JS”) ; de plus, un développeur JavaScript peut se retrouver à travailler sur des parties serveur ou des logiciels client avec node.js et NW.js.

Je tiens aussi à répondre au “faire du front c’est pas très vendeur”. Je ne sais pas dans quelle boîte tu travailles mais pour ma part le front-end ça cartonne. En choisissant de me spécialiser en JavaScript je monte plus vite que tous mes autres collègues restés sur du back classique JEE/PHP. Quand on parle de l’avenir du Web, on ne parle pas du back-end mais du front-end.

5 J'aimes

Attention, je n’ai pas dit que faire du front c’est pas vendeur.
J’ai dit faire du front front c’est pas vendeur. Tu l’as dit toi meme tu es amener aussi a faire du JS sur le serveur.

Enfin sur que tout ce que tu as dit je suis parfaitement d’accord.

Et pour cote artistique, je voulais tout simplement dire que c’était un plus mais pas obligatoire. Je ne connais pas plus photoshop que toi ><. Mais il peut etre amener a faire les deux aussi. Les deux sont separe aussi mais pas dans toutes les entreprises. Les entreprises ne sont pas aussi riche que la tienne ^^.

Apres il y a différents chemin, ce serait dommage de choisir qu’une forme de voie. J’ai vu des developpeur web ayant des competences photoshop ayant aussi des facons de faire impressionnantes, Je trouve qu’ils “peuvent” parfois montrer une vision assez sympa que parfois qu’une sorte d’intégrateur n’a pas. Mais ce n’est que mon avis, ne pas prendre en compte dans vos choix.

Ca dépend des projets (même au sein d’une même boîte ou d’un même service). Mais je pense que quelqu’un avec de bonnes connaissances front-end trouvera toujours sa place.

Je remarque que coder des algos à la chaîne sur un serveur applicatif ou de traitement tout le monde sait faire. Travailler avec quelques technos tricky côté back-end ca paye un peu mais ce n’est pas la majorité du boulot. Surtout que côté serveur, on est plutôt à la rationalisation et à la simplicité (les poids lourds sont là depuis longtemps). Côté JS c’est plutôt la foire d’empoigne …

De mon expérience majoritairement back-end, côté l’autre côté de la barrière (front vs back, Java vs JS vs …, Linux vs z/OS, etc.) n’est pas indispensable mais apportera toujours un plus concernant la maîtrise de ce qu’on fait ou simplement pour proposer des solutions nouvelles.

Après ce sera surtout les projets sur lesquels tu vas travailler qui te dicteront ce dont tu as besoin savoir ; même si ce sont des goûts et tes connaissances qui t’aiguilleront vers tels ou tels projets.

Mon conseil à 2 cents, si le front te plaît regarde de très près ce qui se fait. A mon avis connaître les standards (HTML, CSS, JavaScript) ne suffira pas. Connaître les outils qui gravitent autour me semble indispensable. Parmis la liste suivante, je dirai en maîtriser un (voir “!” de préférence) et en connaitre un autre sur chaque ligne :

  • “bas niveau” : jQuery, underscore, dojo(?)
  • “haut niveau” : angular(!), backbone, ember, aurelia
  • “UI rendering” : React, Mustache, Handlebars
  • outils : Git(!), JSLint, …
  • build/runner : Gulp, Grunt, etc.
  • style : LESS, Sass(!)
  • langage : TypeScript(!), CoffeeScript, Dart, etc.
  • “must have” (parce qu’on te demandera des démos, coup de main, etc.) : Node.js/NPM, Cordova, Meteor, etc.

Vu que je suis pas spécialiste front, il y a surement d’autres choses et les préférences ne sont peut-être pas les meilleures. Je laisserai donc les experts front me compléter/corriger.

Après ce n’est qu’une cible et le temps que tu arrives sur le marché du travail, tout aura peut-être changé. Et sortant de l’école on s’attendra pas à ce que tu es ce niveau de connaissance ; mais plus tu seras dans l’axe et proche de ta cible, mieux ce sera pour trouver le job qui te convient.
A ce sujet, monter des projets démos héberger sur GitHub Pages (si marche uniquement sur du contenu statique) ou déployer sur un PaaS/CaaS (Heroku, Google App Engine, etc.) sera certainement un plus.

1 J'aime
Human Coders - Le centre de formation recommandé par les développeur·se·s pour les développeur·se·s