Pourquoi les développeurs souhaitent-ils devenir chefs de projet?

Il y a encore un autre secteur qui n’est pas cité : les agences digitales ou studio.

J’ai connu le monde des SSII et je confirme tout ce que l’on a pu dire ici.
En revanche en agence, la culture est complètement différente.

Le chef de projet y est au plus bas de l’échelle. Il n’est chef de personne.
Les métiers de gestion ou commerciaux sont peu valorisés : stage, CDD renouvelé X fois etc.
Les métiers créatifs et maintenant techniques (développeurs, expert technique ou creative technologist) sont beaucoup mieux payés que leur équivalent hiérarchique dans la gestion de projet.

Mais, le freelance s’étend de plus en plus, ce qui n’est pas forcément une bonne chose …

1 J'aime

Pour ma part (je suis chef de projet ) c’est pour avoir plus de poids dans les prises de décisions au niveau des projets, voire dans au niveau du développement de l’entreprise. C’est clair que ça éloigne de la technique, mais rien n’empêche un chef de projet passionné d’informatique (ce qui est mon cas) de travailler sur des projets personnels en dehors de ses heures de travail.

3 J'aimes

Il reste toujours une vieille idée que le développeur est plus ou moins la même chose que le code qu il crée … une séquence très logique mais sans créativité ni conscience globale du monde qui l entoure …
Le métier est souvent rémunérateur mais socialement deconsidéré. Le tableau n’est pas beaucoup plus rose dans certaines entreprises où le développeur est clairement dans la case des coûts, jamais dans celle des revenus … Le chef de projet, lui, fait partie du mgmt, il crée des synergies réduit les coûts simplifie les process …

3 J'aimes

À quand une prise de conscience des entreprises quant aux réelles capacités des développeurs ?

4 J'aimes

<troll> Parce qu’ils n’aiment pas leur technologie :)

2 J'aimes

J’approuve tout ce qui a etqit dit ici, et je pense que ceci prouve qu’il reste beaucoup de chemin en France pour atteindre l’agilité.

Afin de donner une perspective un peu différente voici comment nous travaillons dans ma société. ( Je dis basée à Londres pour une société d’origine de la Silicon Valley)
Chez nous il n’y a pas de chef de projet. Ceci n’est pas un métier.
A chaque début de projet, nous constituons une équipe avec des ingénieursb de différente discipline, un membre de l’équipe QA (Quality Assurance) et un membre de l’équipe produit (PM).
Toutes les décisions a propos du projet dont prise par l’équipe en interne. Un des ingénieur est désigné TL (Tech Lead), ce rôle est tournant. Le TL a pour responsabilité la qualité du code produit, la communication avec les autres équipes, garder le projet dans un champ (scope) raisonnable.
Le PM lui, se charge de s’assurer du résultat final un terme de bénéfice utilisateur, la cohérence du projet avec le reste du produit.
Dans les faits, la gestion de projet est un rôle partager par le Tech Lead et le Product Manager. Et ce rôle est tournant.

7 J'aimes

J’aime pas du tout ce mot de chef de projet, j’ai tendance à préférer, lorsque j’ai à assumer cette fonction, parler de facilitateur pour le projet. Idem en ce qui concerne le management, facilitateur pour l’équipe, conciliateur, …
Enfin, c’était mon ptit hors sujet du jour :)

2 J'aimes

Tout à fait, le terme chef semble mal approprié et plus vraiment en phase avec les pratiques actuelles. Le “chef” a envie d’être le chef, alors qu’il est plutôt le porte-parole ou l’interface entre l’équipe à laquelle il appartient et la hiérarchie. En ce sens, il devrait communiquer des informations dans un sens comme dans l’autre. Il ne devrait pas non plus imposer des décisions, même si elles viennent de plus haut, mais faciliter le dialogue.

Le problème, c’est que le “chef de projet” a quitté son poste de dev pour avoir plus de responsabilités et pouvoir prendre des décisions. Supprimer le rôle de chef de projet comme cela se fait dans beaucoup de projets agile semble compliqué : que fait-on de ces chefs de projet ?

Je travaille en mode agile sans chef de projet. Les décisions sont prises collectivement après discussions. Tous les avis sont étudiés afin d’éviter les frustrations engendrées par des décisions subies. Cela se passe très bien comme ça. Tous les membres de l’équipe se sentent utiles et n’ont donc pas besoin de changer de poste pour prendre des décisions.

Je crois qu’en utilisant d’autres modes de gouvernance, on peut se passer de chefs de projet, qui pour moi est une notion qui a commencé à cesser d’exister avec l’arrivée de l’agilité. Je serai curieux de voir quelqu’un ayant une pratique de la sociocratie, car beaucoup de sociétés très hiérarchisées n’osent pas franchir le cap

3 J'aimes

N’est-ce pas ce qu’on appelle en anglais “full-stack developer”?

Bonjour,

Je suis développeur php depuis 6 ans. Spécialisé sur un framework en vogue.
Aujourd’hui je me pose la question de savoir si je continue à faire du dev ou pas.

Je ne fais pas parti des développeurs qui codent le soir et le weekend, car j’ai d’autres projets à côté. C’est un choix et cela ne m’empêche pas d’être un passionné pour autant.
J’éstime que faire 8h de code dans la journée c’est déjà pas mal. Il est vrai que c’est un métier qui bouge tout le temps, ou plutôt, les technos et leurs utilisations changent vite (php / js / css / html). Donc on doit se mettre régulièrement à jour. Question qui se pose : doit-on se mettre à jour sur notre temps personnel ou c’est à l’employeur de mettre les dispositions nécessaires afin d’atteindre nos objectifs, notamment nous laisser du temps pour se former ?
Pour un ouvrier, j’imagine qu’on ne va pas lui demander d’apprendre à maîriser son marteau-piqueur le soir chez lui… (pauvres voisins…)
Du coup, j’ai l’impression de partir avec un handicap, de ne pas faire parti de ces personnes qui codent 24h/24.

Si je prends l’exemple du développeur Java, lui, il est heureux. Il a le temps de maîtriser son code, son architecture et son environnement, car cette techno bouge moins vite (< troll>peut être parce qu’elle est mieux conçue ? < /troll>). Donc c’est une satisfaction de pouvoir maîtriser quelque chose.
En 6 ans, j’ai vu le dev php / js / cs / html évoluer énormément. Au point où lorsque tu arrives dans une boite, tu as l’impression de repartir à zéro, car tu dois apprendre le nouveau workflow de travail, les différentes technos utilisées et la logique métier.

Pour résumer, j’ai l’impression que mon mode de vie ne ne me permet pas d’être un “bon développeur”, comme si je ne pouvais jamais rattraper le train.
Est-ce que certains ont déjà ressentis cela ? :)

2 J'aimes

En sauf si tu travailles sur des technologies obsolètes, toutes les technologies évoluent à un rythme soutenu.

Java comme le reste, de nouveau frameworks, de nouveaux environnements … et surtout que comme en php, voir plus car c’est “nouveau” pour lui, le développeur Java doit re-découvrir le monde de développement Web (Html, javascript mais surtout tous les environnements Javascript autour (AngularJs, extJS, …).

Je ne connais pas les autres métiers, mais du peu que j’ai pu voir, dès que tu sors de la production pure, la veille se fait essentiellement en dehors de tes heures de travail, ou sur tu temps “libre” que tu arrives à te dégager. Ton employeur peut te payer des formations pour accélérer ta production de code sur un environnement précis mais tu ne seras déjà plus dans la veille …

Ta comparaison avec l’ouvrier n’est pas bonne, l’ouvrier est un élément productif (tel un codeur “pisseur” de code). Il n’a pas le rôle de chercher des solutions mais d’appliquer une routine précise. Tu trouveras aussi ce type de métier dans l’informatique … mais à mon avis, ce n’est pas une voie à viser. Il suffira que les choix techniques évoluent pour que tu sois obsolète.

La veille n’est pas obligatoirement quelque chose de chronophages, il suffit de se tenir au courant pour ne pas être largé, il suffit de lire quelques tutoriels pour prendre la main sur une technologie. Tu n’es pas expert pour autant, mais tu n’est à même de comprendre les enjeux des choix à faire, ou de l’investissement à donner sur une technologie à un moment donné. Faire de l’informatique sans s’auto-former est pour moi un très grand risque et, étant sur un emploi nécessitant une formation supérieur, tu es quand mm sensé t’impliquer dans ta formation.

1 J'aime

Et bien souvent le maçon, le plaquiste font faire des chantiers hors du boulot (chez eux, chez des amis, au black) et ainsi découvrir de nouvelles situations et améliorer leurs skills (en tout cas mes amis dans ce métier font cela.

Pour ma part, je pense qu’un développeur qui ne code pas en dehors de son boulot se fait vite dépasser. Beaucoup de mes connaissances sont devenues chef de projet à cause de ça d’ailleurs. il faut avoir la niaque et la passion pour être développeur. Le monde va si vite

1 J'aime

On pourrait aussi attaquer la question dans l’autre sens. Pourquoi si peu de développeurs le restent ? Pour ma part je suis développeur depuis 35 ans, j’étais salarié mes 4 premières années, puis indépendant, puis j’ai cofondé deux boites Winwise (1993-2008) et Aspectize (2007 à ce jour) tout en ayant comme activité principale et quotidien le développement. A chaque étape j’ai senti et combattu la pression sociale parce que chaque fois j’ai vu plus de valeur dans mon activité et l’avenir que j’imaginais construire que la voie promu par la pression sociale. C’est donc peut être juste une question de projection dans le futur, si on pense que tout est déjà fait et qu’on a fait le tour du sujet on passe à autre chose, si on pense que ce n’est que le début et que le quotidien du programmeur peut être grandement amélioré on reste dedans justement pour l’améliorer ? On peut aussi penser qu’on peut mieux contribuer à l’amélioration en jouant un rôle d’interface avec le développeur ?

1 J'aime

Bonjour.

J’apporte ma pierre à l’édifice des réponses ci-dessus.

Je suis actuellement dans une formation pour devenir CDP/manageur. Dans cette formation, je peux décliner plusieurs buts de cette formation selon les personnes (buts cumulables, on a entre 22 et 27 ans) :

  • Je souhaite avoir un plus gros salaire
  • Je veux avoir des responsabilités
  • Je souhaite savoir comment on gère un projet (car je souhaite monter mon entreprise, mon entreprise actuelle fonctionne sous deux hiérarchies (cf. ci-dessous) ou pour prévoir le futur à moyen/long terme).

Comme tu peux le voir, c’est assez varié, entre les « rêveurs » comme décrits dans les messages précédents et les « sensés » (je ne trouve plus le mot juste).

Il faut savoir que les grosses SSII commencent aussi à embaucher des alternants en assistant CDP. Ces alternants sont à la fois CDP (10-20%) et concepteurs/développeurs (80-90%) la plupart du temps. Ce changement survient du fait que les entreprises comprennent que le CDP est un autre métier qui a besoin d’une formation précise et non plus une simple évolution venant du technicien.

Tout à l’heure, je parlais des doubles hiérarchies, car certaines entreprises ont une hiérarchie au niveau des projets, et une au niveau de l’entreprise. Autrement dit, tu peux être développeur sur un projet et CDP sur un autre, sans pour autant être un supérieur hiérarchique.

Je pense que malheureusement beaucoup de jeunes ne comprennent pas ce que signifie vraiment CDP, les conduisant à prendre cette voie sans savoir ce qui les attend et je pense que pour certains (beaucoup?), ils se prendrons des baffes violentes dans leur vie.

Beaucoup de commentaires faisaient référence au principe de Peter ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Principe_de_Peter ). Ce principe se trouve par contre à tout âge. ;)

Bref, c’est un choix et je pense que se former dans le domaine est loin d’être c**, car ça peut aussi aider à comprendre les projets. Après, ne faire que du CDC (du vrai, pas l’idéaliste), je ne pense pas que c’est ce qu’il y a dans l’esprit des jeunes.

2 J'aimes

Pour ma part, principalement 2 raisons:

  • Les métiers techniques sont miens bien valorisés en France.
    Si un technique ne passe pas en management, c’est qu’il a échouer dans sa carrière. (L’expertise en informatique, c’est triste, mais tu as l’impression que c’est un échec ici)

  • Beaucoup je pense veulent accéder à ce poste car ils veulent changer ce qui n’allait pas quand ils étaient “sous les ordres” de leur propres chef de projet et veule prouver que leur manière est la meilleur.

Petit supplément:
Les RH n’arrivent pas a justifier au niveau salariale qu’une personne technique gagne plus qu’une personne du management. Du coup ils ont tendance à les faire passez dans la même section pour le justifier.

2 J'aimes

Parce que le management est super hiérarchique en France. Donc il est intéressant d’être manager un jour. Cela est intéressant financièrement, psychologiquement(je progresse), et fierté pour la famille. Après certaines personnes peuvent avoir pour cet objectif une simple curiosité intellectuelle, l’envie de relever un challenge(changer est toujours plus difficile que de continuer de faire la même chose) etc.

1 J'aime

Salut moi c’est exactement mon cas. J’ai codé pendant 6 ans et je souhaite maintenant être chef de projet pour le salaire et pour les responsabilités que ça donne. D’ailleurs je compte suivre une formation courte en gestion de projets pour ça. Genre 5 jours, histoire de ne pas me ruiner non plus. Je rechercher des plateforme web qui recensent ce type de formation. En connaissez-vous ? Je connais déjà http://evalformation.fr. Connaissez vous d’autres plateformes de ce type ? Merci d’avance pour votre aide.

Ça donne envie :) (sans ironie). Et je suppose que ça marche bien ?

Bonjour,

C’est la question que je me posais et j’ai du suivre une formation en management de projet pour pouvoir gravir les échelons et ce dans ce centre de formation.
https://www.mindtechub.com/formation-certification-pmp.html
Je ne comprend pas pourquoi les société favorise le management à l’expertise.
On se retrouve dans l’obligation de suivre les exigences demandées pour pouvoir évoluer .

php et js ne te permettent pas de construire de façon pereine selon moi. Il y a toujours un moment où tu pourris ton code avec un nouveau framework bizarre à la mode.

Si tu passes sur des alternatives comme elm, tu n’auras aucune envie de devenir cp.

Human Coders - Le centre de formation recommandé par les développeur·se·s pour les développeur·se·s