Développeurs/Architectes Ruby, quels sont vos critères pour changer de poste ?


#1

Bonjour à tous,

Développeurs et Architectes Ruby, j’ai besoin de votre aide !

Ma demande est un peu spécifique dans le sens où je suis Co-Fondatrice / Responsable recrutement d’un Cabinet de recrutement.
Je recherche actuellement pour un de mes clients basé à Clermont-Ferrand un Architecte Back-End H/F maîtrisant Ruby. Il s’agit d’un beau challenge à relever pour une entreprise innovante et présente à l’international.

Dans le cadre de mes recherches, je me suis rendue compte que les Archi/Développeurs RoR sont une population très demandée et qu’il est difficile de les faire changer de poste et de zone géographique.

D’où ma question : Quels sont vos critères pour changer de poste, changement qui entraînerait certainement un déménagement ?

En vous remerciant par avance de votre aide !

Laurie.


#2

(Réponse mi - troll - mi sérieuse) Prends plutôt un architecte Java c’est plus répandu tu iras plus vite … ( / Réponse mi - troll - mi sérieuse)


#3

xmaximin merci ! ;)
Je vais proposer ça à mon client, je suis pas sûre qu’il soit très content …


#4

Ce n’est qu’une suggestion. L’autre solution est pour lui de prendre un développeur X et l’envoyer en formation rapide pour qu’il puisse faire les même choses qu’il sait faire en Java en Ruby et les même choses qu’il sait faire en Spring avec Rails.
Mais un Architecte… c’est typiquement le type de profil expérimenté et rare.
La seule solution c’est le prendre un freelance cher mais qui posera la base de l’application solidement en 3 jours ( à 500 euros par jour ) et par la suite il pourra prendre 1 ou 2 développeur ruby on rails ou d’une autre technologie qui viendront compléter le projet.


#5

Merci beaucoup pour ce retour.

Je me rends bien compte que les Archi ruby sont très rares et il faudra effectivement élargir la fiche de poste dans quelques temps en fonction des résultats…

A tout hasard, n’hésitez pas à transmettre l’info auprès de votre réseau !


#6

Pas de soucis n’hésitez pas à demander à @camilleroux éventuellement


#7

Je vois très peu le terme “architecte Ruby”. Pour le monde Ruby, je pense qu’il vaut mieux garder le terme développeur ou devops, et bien décrire le poste.
De plus, les développeurs Ruby ont, pour la plupart, fait le choix de cette techno par choix, souvent pour travailler dans un milieu startup. Fréquemment, incompris par les recruteurs et les RH, ils ont tendance à être un peu “allergiques” aux offres de recruteurs.
Je conseille donc vivement de faire relire l’offre par des dev Ruby. Pensez également à diffuser l’annonce sur des sites qu’ils regardent, ex: http://jobs.humancoders.com.


#8

Je suis d’accord avec Camille. Le terme “architecte” n’a pas vraiment de sens aujourd’hui, on parle plus d’un dév expérimenté avec une casquette devops si vraiment la complexité en vaut la chandelle.

De plus dans notre métier ça fait déjà quelques années que les outils pour le télétravail sont désormais bien rôdés, il y a donc peu de chance qu’un dév décide de s’installer pour la seule nature du poste. On pourrait ouvrir un nouveau sujet sur ce forum “vous êtes vous déjà relocalisé pour un poste de développement (hors Paris/étranger)”.

Enfin, il y a un problème dans les mots utilisés par nombre de cabinets de recrutement. Chez les dévs on n’utilise pas les mots “ninja”, “certification” ou “architecte”, qui en général nous font fuir efficacement, on se demande bien pourquoi une telle obstination chez les recruteurs.


#9

Je pense que les deux principaux critères sont :

  • Le salaire.
  • Le projet (nature de l’application et de la boite en général, technologies utilisés, philosophie de l’entreprise, .solidité de l’entreprise…etc.)

Personnellement, je ne me vois pas déménager pour bosser dans une startup à l’avenir incertain pour un salaire “ordinaire”.

Changer d’emploi comporte toujours un risque car on sait ce que l’on perd mais pas forcément ce que l’on gagne.

Je rejoins aussi la remarque concernant les termes utilisés dans les offres d’emploi, si des termes comme “ninja” peuvent attirer les jeunes diplômés, je doute que cela fonctionne avec les gens plus expérimentés. Il faut surtout se concentrer sur la description de l’entreprise et du poste (applications, techno, équipe…).

Le terme architecte est effectivement plutôt utilisé dans le monde Java, je te conseillerai plutôt le terme de “Lead developer” car effectivement cela correspond au poste occupé par une personne en charge de superviser les développement et orienter les choix techniques.

Il y a une réelle pénurie en informatique, ce n’est pas le nombre d’informaticiens qui pose problème mais plutôt le nombre d’informaticiens réellement qualifiés, certaines spécialités sont plus rares que d’autres aussi. Je travaille au Luxembourg au tant que DevOps et je peux te confirmer qu’il est difficile de recruter même en proposant d’excellents salaires comparé au marché français.


#10

Je ne suis plus jeune diplômé depuis un bail et pour ma part,
les annonces de boites “cool” “jeune et dynamique” qui cherchent des "ninja rockstar jedi kikoolol"
ca a véritablement tendance à m’horripiler.
Sans doute un décalage âge / codes/ culture, mais je trouve ca grotesque.
Toujours ce besoin amplifié chez les annonceurs (startups en particulier) de s’autoproclamer cool parce qu’ils ont une table de pingpong, sont fan de Star Wars et bossent qu’avec des stacks bleeding edge. La coolitude a ses codes pour se la jouer “Valley”.
On verse alors plus dans le markering que dans le recrutement.

Je suis à 300% d’accord pour “décoincer”, déformaliser les process de recrutement, mais bon…quand meme…
Ceci dit ils ciblent des jeunes qui veulent “envoyer du bois” et je comprend ca tres bien. Je ne suis pas la bonne cible.
Bref je manque sans doute d’objectivité et ca reste mon point de vue.


#11

Merci à tous pour vos retours ! Ça me permet d’y voir un peu plus clair.

Je vais donc suivre vos conseils et changer le terme d’ “architecte”.

Je suis tout à fait d’accord avec vous sur les annonces décalées, elle sont très bien pour cibler un jeune public (et encore… je ne suis pas vraiment adepte) mais pour des profils expérimentés ça a plutôt tendance à les faire fuir !

Je constate que le sujet a dévier sur les annonces, ainsi se soulève une autre question : Pensez-vous vraiment que l’on puisse recruter ce type de profils par le biais d’une annonce ???


#12

Je reconnais que c’est jamais évident de trouver le nom de poste accrocheur.
Ce que confirment les autres témoignage dans ce topic.
C’est assez codifié d’une communauté de devs à l’autre. Au risque d’effleurer leur susceptibilité.

En grossisant le trait :

  • focus sur le stack technique et l’ambiance de travail si on cible des juniors (comme font les startups)
  • focus sur le produit/service, les perspectives, rôle (responsabilités, …), si on cible des seniors

@camilleroux pourquoi pas lancer un brainstorming puis un sondage sur le forum HC pour demander aux devs leur top & flop des titres de postes auxquels ils sont sensibles ?


Quels sont les pires titres d'offres d'emploi que vous avez pu voir ?
#13

A part les annonces…
réseaux sociaux : LinkedIn (mur, groupes), Twitter, Github
marketplace de freelances (appels d’offres)
hackathons, meetups, barcamps (plus simple pour repérer et diffuser)
conférences (bof : foule anonyme, besoin d’un stand hors de prix pour diffuser)


#14

Une annonce pour des développeurs devrait être rédigée par quelqu’un qui connaît la technique, ou bien par quelqu’un de passionné par son sujet. Si je vois la phrase suivante dans une annonce, je ne lis pas la suite et j’oublie immédiatement l’annonce :

Pour en revenir au sujet, une bonne solution au problème de la mobilité est le travail en remote. Clermont-Ferrand ne fera rêver personne (sans offense) mais ça cesse d’être un problème si je peux travailler de n’importe où.


#15

Exactement.
Après tout ya plein de devs qui bossent pour des boites a Londres et qui détestent la pluie.
Et du coup en remoting ca pose plus aucun probleme.


#16

Bonjour à tous,
bien vu @Talent_In_Sight pour la com sur ce forum plus efficace qu’ailleurs je pense.

Quelques commentaires, mais un gros “éléphant dans la pièce” que je n’ai pas vu traité ici :

Personnellement, je ne me vois pas déménager pour bosser dans une startup à l’avenir incertain pour un salaire “ordinaire”.

Et souvent cela veut dire “sans savoir quelle est la boîte, c’est mort”.
C’est une des choses qui fait que le dev (rubyiste) français aime peu les recruteurs, et on préfère le contact direct qui nous permet notamment de faire marcher le “whisper network”.

On m’a dit qu’à l’étranger c’était un peu l’inverse : “qui est cette boîte étrange qui me contacte en direct et sans les moyens et le respect de mettre un recruteur ?”. Franchement je n’en savais rien et ça m’a fait réfléchir, mais je reste sur ma “voie du milieu” qui est que tant qu’un recruteur DOIT pratiquer le secret sans lequel il n’a pas sa com, c’est compliqué. J’ai vu quelques agences avec des contrats d’exclusivité qui pouvaient donc annoncer l’employeur up-front, ça devait mieux se passer.

Pensez-vous vraiment que l’on puisse recruter ce type de profils par le biais d’une annonce ???

Votre remarque est pertinente, je pense que non et c’est pour ça que j’ai écrit la page “vous cherchez un dev” pour ParisRB : http://www.meetup.com/parisrb/pages/Vous_cherchez_un_dev/


Pour le remote, 100% oui.

Pour la requalification de “architecte” en “lead dev / CTO / dev expérimenté” tout autant.
J’ai même écrit un truc à ce sujet (pour votre client, mais c’est toujours bien pour la culture) : http://maitre-du-monde.fr/talks/2e_tech_lead.html#1 (appuyez sur P pour avoir le transcript).

@joris a compliètement raison pour les questions sur le rockstar pirate ninja en général ça fait fuir “les balaises” mais tant mieux : c’est pour embaucher du jeune qui coûte pas cher et que tu fais briller avec un titre. Là aussi j’ai fait un topo en plusieurs parties ;)

Bon courage et bonne chance à tous !