Bonne pratique Cloud ready

J’entend de plus en plus cette expression mais cela veut dire quoi ?

C’est un site qui est prévu pour être découpé en module indépendant fonctionnant chacun sur une VM ? OK mais concrètement ?

C’est une appli SaaS scalable ? OK mais concrètement ?

Si vous avez des exemples et des “guide de bonne pratique” je suis preneur :)

L’évidence, c’est “le Cloud, c’est la machine de quelqu’un d’autre” : tu dois penser sécurité, et rattraper les erreurs.
Contrairement à l’arrogance (c’est dans le Cloud, ça peut pas tomber), tu dois rester humble (ce n’est pas si mais quand ça va planter) et prévoir le coup.

Ça veut dire échouer gracieusement, remonter les erreurs, monitorer, distribuer, redonder… bref comme un SI normal, qui en plus n’est pas chez toi.
Pour éviter l’investissement de départ, tu abandonnes du contrôle : il faut donc que tes manips soient ultra simples, standard, atomiques, sans effet de bord, avec idempotence etc… bref comme du code propre normal.

Le Cloud, c’est de l’algo distribuée, le truc le plus dur que je connaisse. La bonne nouvelle, c’est que tu peux encore moins faire un monolithe puis oublier d’en gérer les contraintes et être surpris ensuite : tu dois y penser dès le début.

2 J'aimes
Human Coders - Le centre de formation recommandé par les développeur·se·s pour les développeur·se·s